LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil
 

Les courants religieux dans les registres

La crainte des persécutions et la conservation de leurs droits ont poussé beaucoup d'hérétiques à abjurer leur religion
quand ils ne choisissaient pas de quitter la France.
Nous trouvons ainsi dans les registres paroissiaux mention de
* nombreuses abjurations de protestants .
* un formulaire reniant le jansénisme signé par des ecclésiastiques
* la dissolution de la congrégation des jésuites 
 
 


Sauverny-vue générale

En 1685 , Louis XIV révoque l'Edit de Nantes qui accordait la liberté de culte aux protestants .
Une partie de ceux-ci s'exilèrent, puisque privés de tout droit, d'autres abjurèrent "l'hérésie de Calvin"
(voir "L'état civil protestant sous l'ancien régime")

 

Commune de Sauverny (Ain) - 1685 -

"Le17 décembre 1685 Jacque Maistre de
Sauvernier a abjuré l'hérésie de Calvin et
embrassé la Religion Catholique Apostolique  Romaine en
présence de Mr Anthelme Darin Curé de Gex et
de Joseph Monier Curé de Divonne en l'Eglise
de St Pierre de Gex (...) 
Mermilliod Vicaire "

Déclaration authentique des nouveaux catholiques de Sauvergny

"Nous sousignés nouveaux et nouvelles catholiques de
la paroisse de Sauverny déclarons que ayant heureusement
esté désabusé de certaines préoccupations que nous avions
pour la plupart de notre ancienne religion à cause du voisinage de Genève et de Suisse , et ayant esté pleinement
instruits et persuadés des mystères de la sainteté de
l'Eglise Catholique Apostolique et romaine dans une mission
que nous ont fait le Rd Père Estienne Vitté de la Compagnie
de Jésus et Mr Jean Gaspard Dupont notre curé , avons résolu
unanimement  d'observer les points suivants que nous avons
voulu mettre par écrit et dans un acte public pour un
plus grand engagement , à l'exemple de quelques paroisses
de ce païs , où l'on a fait une semblable mission  . nous faisons
donc un ferme propos de nous acquitter mieux à l'avenir
que nous avons par le passé des devoirs de la religion en
général et en particuliers .

"De ne jamais manquer au devoir paschal touchant la
confession et la communion, nous prétendons aussy de recevoir
ces sacrements quelques autres fois dans l'année , comme un
fort grand nombre d'entre nous l'ont fait depuis pasques.
D'être plus assidus au saint sacrifice de la messe les dimanches
et festes , surtout aux festes où l'on donnera permission de
travailler après l'office .
D'assister plus souvent aux catéchismes, pour y apprendre
les principes et les maximes de la Religion Catholique dont
nous n'avons pas été instruits en notre jeunesse. "

"De n'être nullement hypocrites et de nous déclarer catholiques
en toutes sortes d'occasions surtout en tenant dans nos maisons
de saintes images et de l'eau bénite , et en ne mangeant
jamais de la viande aux jours que la sainte Eglise
le défend principalement quand nous serons en compagnie
des hérétiques . "

"Ceux d'entre nous qui sont chefs de famille promettent
d'élever leurs enfants en la Religion Catholique, de ne jamais
souffrir qu'ils aillent demeurer chez les hérétiques et de les
faire approcher des sacrements quand Mr nostre curé les en
jugera capables.
Nous souhaitons sur toutes choses de recevoir le saint
viatique et le sacrement de l'extrême onction à l'heure
de la mort ."

"Enfin nous déclarons que nous avons dessein de nous bien
comporter à l'advenir, qu'il n'y aura plus d'autre différence
entre nous et les anciens catholiques, sinon que nous tâcherons
de les surpasser en ferveur et en dévotion , comme il est dit
que nous le fassions étant venus les derniers en la vigne du
Seigneur . Fait à Sauvergny le 6.du mois de juin .(...)"

 

 

 

 

 ( Extraits )

 

 


Ad01 Sauverny Abjurations 1695-1700

 

 

 

Le jansénisme représentait à la même époque une autre menace pour les  catholiques. Apparenté aussi à un mouvement d'opposition politique  , il fut fermement condamné par Richelieu et par le Pape.  Les jansénistes subirent plusieurs périodes de persécutions, avec cependant un répit de 1669 à 1700.

Voir ici "le jansénisme"

En 1653, le pape Innocent X condamne par une bulle cinq propositions défendues par les jansénistes . Or ceux-ci récusent l'existence de ces propositions dans leur doctrine. En 1656, le pape Alexandre VII réaffirma cette condamnation reprise par Louis XIV qui voulut obliger tous les ecclésiastiques à signer un "formulaire" contre la doctrine hérétique du jansénisme.

Voir ici "Le formulaire d'Alexandre VII" 

 


Ad52- Camors Bms1621-1669Vue310

 

Commune de Camors (Morbihan) -1661

Notons que dans cette mention qu'il signe avec 2 autres ecclésiastiques , le curé parle bien de "la secte du jansénisme" .

 "Teneur de la formule de la profession de foy
qui doit estre signée par tous les Ecclesiastiques
contre la doctrine de la secte du jansenisme.
Je me soumets à la constitution du pape Innocent
X. du trante & uniesme may 1653 selon son
véritable sens, quy à esté determiné par la constitution de
N[otre] S[aint] père le pape Alexandre VII du seiziesme
octobre 1656. Je recognois q[ue] je suis obligé en conscience
d’obéir à ces constitutions & je condamne de cœur et de bouche
la doctrine des sincq propositions de Cornelius Jansenius
contenüe dans son livre intitulé (Augustinus) que nos
deux papes et les évesques ont condamnée, laquelle doctrine
n’est point celle de S[ain]t Augustin q[ue] Jansenius a mal expliqué
contre le vray sens et ce s[ain]t docteu,r en foy de quoy j’ay signé
le 19 juillet 1661.
Charles Dujardin recteur ; H. Le Guennec curé ; Gu. Daullet pbre "
 

 

 

 

La Compagnie de Jésus à laquelle appartiennent les Jésuites fut crée en 1540. Missionnaires, les jésuites participent à l'évangélisation à travers le monde et à l'enseignement au sein de leurs collèges réputés. 
Leur influence sans cesse grandissante suscita de grandes jalousies dans les pays catholiques et le Pape lui-même supprima la Compagnie de Jésus dans le monde entier en 1773 . Sans être toutefois qualifiés d'hérétiques, les Jésuites comptaient alors 23000 représentants à travers à le monde.
Pie VII rétablit la Compagnie de Jésus en 1814, et jusqu'à nos jours, elle fut plusieurs fois interdite puis réhabilitée .   voir "Compagnie de Jésus"

" C'est dans cette année 1762 que la
société des jésuites a été détruite par les
arrest de parlement de paris et de ceux du Royaume
es lauthorité du Roy ensorte qu'il n'y a plus de
jesuites en france. Lon peut voir les motifs qui
ont obligés les parlements a cette detruction dans
les arrest de 1761 et 1762 "

Commune de Coise (Rhône) -1762

Le curé de cette paroisse mentionne la suppression , en France, de "la société des Jésuites " par 2 arrêtés royaux de 1761 et 1762
(Voir le contenu de ces décrets ici


Ad69 Coise BMS1762-Vue12/12

 

HAUT DE PAGE