LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

Les phénomènes célestes

Eclipse de lune - 1707 et 1761
Aurores boréales - 1726
Les 2 comètes de 1664 et 1665
Comètes - 1680 et 1769
'Globe de feu' ou météore - 1788

(cliquez)

 


La Sauve Majeure- Entre Deux Mers- ruines de l'abbaye
Eclipse de lune

En 1761, la France est en guerre contre son ennemi de toujours :
l'Angleterre. La guerre de sept ans qui se déroule
dans plusieurs régions du monde prend fin en 1763
par le traité de Paris : la France cède le Québec aux anglais ,
la quasi totalité de ses colonies indiennes ainsi que
le reste de la Louisiane encore en sa possession .

La peur des anglais était donc plus que jamais d'actualité ,
comme le relate le curé de La Sauve Majeure en Gironde
en ce jour du 18 mai 1761 durant lequel on assiste ,
curieuse coïncidence , à une éclipse totale de lune
ainsi qu'à une fausse alerte d'invasion des anglais !.

Double terreur donc puisqu'autrefois , nos ancêtres pensaient
que les éclipses provenaient d'interventions divines maléfiques .

 

Commune de La Sauve-Majeure (33) - 18 mai 1761

"aujourdhuy 18 may 1761 est
arrivé un fait assé surprenant par une epouvante generale
accasionnée par une descente fausse des anglais dans le bas
medoc puisque le bafroy ou tacsin sona dan presque toutes
les paroisses de lentre deux mers et le meme jour à huit heures
et demie du soir il y eut une eclipse totale de la lune qui
dura jusqua onze heures "


 

Commune d'Albigny (69) - nuit du 16 au 17 avril 1707   

Cette nuit-là, la lune fut cachée totalement durant 1h et 47,5 minutes 
(voir ici ch.IV) )

" la nuict du seize Avril de p(rése)nte anné , au dimanche des
rameaux dixepti(eme) dud(dit) la lune au plain parue totalement eclipsé "
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurores Boréales -1726

Imaginez ce que pouvaient ressentir nos ancêtres ignorants du phénomène quand le ciel s'embrasait ainsi !

A Loisy-sur-Marne , "tout le monde a cet aspect fut saisi de trouble et de consternation, on sonna par tout les cloches jusqua la cessation de ces ?? ou phenomènes " tandis qu'à Arthonnay (86) ces lueurs "ont causé beaucoup d'inquietude"

Visible dans une grande partie de l'Europe, l'aurore boréale du 19 octobre 1726 est l'une des plus remarquables de par sa taille, sa luminosité et son arc bien délimité. Les ondes et vibrations de lumière furent, dit-on, exceptionnelles.

Sur toutes les aurores boréales observées avant 1733, voir "Traité physique et historique de l'aurore boréale - De Mairan"
 

 
Aurore boréale observée à Breuilpont (27) le 19 octobre 1726
[Illustrations de Traité physique et historique de l'aurore boréale]

Commune de La Quinte (Sarthe) -19 octobre 1726

Voici une description de l'aurore boréale de 1726 tout à fait conforme aux observations scientifiques : le ciel "rempli de formes qui partoient de tous côtés venoient aboutir à un centre vide "
Et bien sûr, cela "a causé de grandes alarmes dans la ville du Mans et dans les campagnes"  !
 

Merci à Renaud Cherel

Ad72-La Quinte BMS1674-1730 vue228

"Remarque : Le dix neuf octobre de cette année 1726
depuis sept heures du soir jusqu'au lendemain
vers les 3 a 4 heures, le ciel a paru tout en feu étant rempli de formes qui partoient
de tous cotés venoient aboutir a un centre vide peu étendu lesquelles étoient d'un
rouge très vif extrèmement agittées, et plus fortes entre le septentrion et l'occident, ce qui a causé
de grandes alarmes dans la ville du Mans et dans la campagne"

Commune de Loisy-sur-Marne (51) -19 octobre 1726

"L'embrasement universel dans toute la moyenne partie de l'air " commença vers 7h du soir pour se terminer à minuit. "Les flammes célestes etoient fort agitées, quoyque l'air fut fort tranquil"

Après sa description, le curé, très impressionné par ce phénomène, voit là une expression de la colère de Dieu et parle de  "la terreur dont les mortels seront saisis lorsqua son second avenement , les éléments se confondront, et lorsque le feu de sa colère ayant entierement détruit ce globe terrestre il y aura une terre et des cieux nouveaux"

 

 

 

 

 

 

 

" Cette même année Mil Sept cent vingt Six le dix neuf
octobre veille de la fête de la dédicace de nos ( )
le monde entier parut être menacé de sa dessolation
generale par l'embrasement universel dans toute la
moyenne region de lair fut recenssé , lair parut en feu
entre sept et huit du soir ce qui commença du coté
du septentrion et se repandit ensuite par tout le
couchant ,le nord ,et lorrient , du coté du midy , les
ondations de flammes n'etoient pas si condidérables,  cela
dura environ jusqu'à minuit non pas toujours dans
un égal degré de feu, les flammes celestes etoient
fort agitées, quoy que lair fut fort tranquil, la lune
commencoit son dernier quartier . tout le monde a cet
aspect fut saisi de trouble et de consternation, on
sonna par tout les cloches jusqua la cessation de
ces ( ) ou phenomènes ; nos eglises furent
fréquentées avec edification, et on vit des marques de
sincère penitance, par celles de relligion et de
christianisme, en plusieurs endroits tant dans notre
diocèse qu'en plusieurs autres de notre Eglise
gallicane, on fit pendant cette nuit des prières
publiques, avec aposition du très St Sacrement de
l'autel, et des processions Solemnelles; tous les journaux
gazette et relations ont fait de concert ensemble
rellation de ce que je parle icy sans avoir la temerité
dy rien ( ) les histoires du temps ne


passeroient point sans doute sous silence un cas si
extraordinaire qui a allarmé generallement tout notre
hémisphère comme il conste par les écrits certains qui
en ont assez fournis de toutes les nations ; les savants
dans lastrologie ont tous raisonné differemment
sur cet évènement si extraordinaire, mais pour moy
en particulier je frappay ma poitrine dans lamertume
de mon coeur, inploray le Seigneur, et le priay hum
blement de detourner de dessus nous son juste couroux
et sans vouloir sonder les secrets admirables de sa
toute puissance je fis reflexion sur le terreur dont
les mortels seront saisis lorsqua son second
avenement , les éléments se confondront , et lorsque
le feu de sa colère ayant entierement détruit ce
globe terrestre, il y aura une terre et des cieux nouveaux
je prie humblement tous mes chers confrères successeurs
aux quels je laisse cette veritable exposition de vouloir
bien se souvenir auprès du Seigneur de l'ame de leur
très humble predecesseur . E.Nolin RC de Loisie + "

Voir l'acte

Ad51 Loisy-sur-Marne BMS 1724-1737 vues 22 et 23/101

 


 

Commune d'Arthonnay (89)-19 octobre 1726

La description du "Phenomen" faite par le curé de cette commune
est très proche de l'illustration établie par les scientifiques
(ci-dessus à droite). Le curé mentionne ainsi  
"une grande blancheur rendant de la clarté suffisante "
puis "plusieurs brouillards qui partant de la basse region
montoient par ondulation
"
puis enfin "de larges bandes blanches en haut disparaissant aussy tot mais il en renaissoit d'autant"

"Phenomen
Ce jourd'huy samedy dix neufieme octobre mil sept cent vingt six
La nuit se formant le temps etant paisible il parut au ciel du coté du
soleil couchant une grande blancheur rendant de la clarté suffisante
pour distinguer de nuit les objets sur terre et a travers laquelle
on voioit les etoiles au firmament , quant a la partie meridionale
etoit observe la lune etant en son dernier quartier ,
sur les sept à huit heures du soir cette
blancheur s'etablit depuis ou le soleil se couche en est jusqu'a
son lever de cette saison, et ou cette blancheur avoit pris son
origine. Il parut pendant un quart d'heure une grande rougeur
mais qui s'evanouit peu après, parmy cette blancheur sur
neuf heures parurent plusieurs brouillards qui partant
de la basse region montoient par ondulation jusqu'a notre
nadir ou etant  ?? disparaissoient aussy tot  quoy que le
temps fut tranquille, apres ces brouillards parurent de
larges bandes blanches qui paraissoient sortir de la terre et
qui s'etendoient en haut et disparaissant aussy tot mais il
en renaissoit d'autant, ces signes parvinrent au ciel du
coté entierement du rond qui durerent jusqu'a la minuit et
qui ont causé beaucoup d'inquietude aux uns et fourni
aux autres occasion de differents raisonnements . "

Ad89 Arthonnay BMS 1641-An6 vues 130 et 131

 

 

 

"Les comètes sont réellement effrayantes, mais par notre sottise nous nous forgeons, gratuitement, des objets de terreur panique et, non contents de nos maux réels, nous en accumulons d'imaginaires"
Gassendi , philosophe et astronome -1592-1655

Les 2 comètes de 1664 et 1665  

D'après le "dictionnaire de physique" (Aimé Henri Pautian-1781) la première comète apparut du 4 décembre 1664 au 15 février 1665 et la seconde du 4 au 20 avril 1665 .  La comète de 1664-65 fut largement observée dans toute l'Europe . Tout comme celle d'avril 1665, elle fut considérée comme annonciatrice de grandes catastrophes et épidémies  : la peste à Londres en 1665 et le grand incendie de Londres en 1666 .

Voir une description quotidienne très précise de cette comète :
(à partir de la page 10)

Commune de Mazirat (03)

Merci à Alain Bartoux

Le curé de Mazirat fait mention de 3 comètes. Selon lui, la première comète de 1664 commença le 14 décembre. Elle disparut, puis le 5 janvier 1665 une autre fut visible qui "regardoit tout à l'opposé de la première" . L'observation de sa trajectoire sur l'image ci-contre en haut confirme bien le fait qu'elle a du disparaitre un moment de l'horizon pour réapparaitre ensuite avec une orientation différente. Les 2 comètes observées par le curé ne sont donc qu'une seule et même comète.
La seconde, et non la troisième comme le dit le curé, apparait bien au mois d'avril 1665.
A la fin de sa mention, le curé ne manque pas d'implorer Dieu afin qu'il nous 
" preserve des accidents qu'elles ont coustume de prognostiquer "

" Nota qu'il parut une comete pendant quinze jours qui regardoit du
cote de l'occident et se levoit le soir environ les dix a onze heures
et commença a paroitre des le 14 e Xbre dudit an (1000) VI c soixante quatre
et le 5e janvier de l'année suivant 1665 en commença a proitre
une autre qui n'estoit a la verite si grande et regardoit tout à l'oppose
de la premiere, elle aparoissoit des les six heures du soir et
continua jusque au vingtroisiesme dudit mois de janvier , dieu nous
preserve des accidents qu'elles ont coustume de prognostiquer. Il parut une
3e au mois d'avril"


Comète de 1664-1665 d'après E.Bartholini


Comète d'avril 1665 (Extrait de 'Theatrum Cometicum" Stanislas Lubienietz)
 


Ad03 Mazirat BMS 1646-1678 vue26

Comète de 1680 - 1681  

La comète de Newton de 1680 aussi nommée la comète du déluge reste fameuse car elle fut la première véritablement étudiée par les plus grands scientifiques de l'époque tels que Newton qui détermina sa périodicité à 575 ans, , Halley ou Kepler.  Le scientifique anglais Whiston ,quant lui, soutint que cette comète provoqua le déluge et toutes les autres catastrophes qu'aurait connu la terre et qu'elle répondrait à une volonté divine. Notons qu'elle apparut en France 3 jours avant Noël. 

Voir une description quotidienne très précise de cette comète :


Extrait de "illustrations de annus climactericus"


Commune de Treban (03) -1680

" En la dite nuit et jour de St Innocent
et les deux nuits suyvantes est apparue dans
le ciel une etoile dont la queue estoit d'une
prodigieuse longueur de couleur blanche en forme
de points La dite etoile a parru encoe et dura
jusqu'au 15e janvier 1681 "       

                            

Ad03 Treban BMS 1663-1792 vue 81

 


Comète de 1769

La grande comète visible du mois d'août  au mois de décembre 1769 fut découverte et décrite par Charles Messier. D'une périodicité d'environ 2100 ans, elle présentait une double queue et un noyau rougeâtre.
Cette comète dite de Messier fut surnommée par celui-ci "comète de la naissance de Napoléon-le-grand" qui naquit au mois d'août de cette même année .
Il parait peu probable qu'elle fut à l'origine de la famine et des fortes crues de 1770 signalées par le curé de Blanot (71) !

Sur toutes les comètes d'hier et d'aujourd'hui :
"La connaissance des comètes "  :

"Les vagabondes du ciel" (depuis l'Antiquité) :        

 


Issu de "Astronomie populaire" Arago et Barral

Commune de Blanot (71) -1769

Merci à Christian Corlay

" Il a parut cette année une commette depuis le 8e. aoust
jusquau milieu du mois d'octobre, La direction de son rayon
étoient grizatre, fort long, diviser du matin au midy.
Le ( ) en avant , les astronomes ont remarqués que
cette commette n'avoit rien de semblable avec celle qu'on
avoit vu en Europe depuis un tems immemorial ".

en marge :
" elle a eté suivis
d'une famine en 1770
et de debordements de rivieres considerables.
voyez l'an 1770"

Ad71 Blanot BMS 1751-1778 vue 139

 

 

"Globe de feu" ou météores -1788

 

Selon la définition donnée par "L'encyclopédie astronomique de Cambridge" , un globe de feu serait un météore très brillant et visible même en plein jour .La plupart des mentions de l'apparition de tels phénomènes font cas de fortes lumières suivies d'une bruyante explosion.
 

dictionnaire universel de la langue française en 1841,

 

Commune de St Exupéry-Les-Roches (19) -1788

 Le globe de feu observé par le curé de St Exépéry-Les-Roches présentait un diamètre de "deux fois la lune en son plein" (Il est de coutume de mesurer ces globes proportionnellement à la lune).
Cependant, ce qui étonne le plus dans cette description, c'est la durée anormalement longue du passage de cette étoile filante puisqu'on put l'apercevoir pendant 30 minutes environ.
Bien évidemment, "le peuple en tire de mauvais augures" !

Ad19 St Exupéry-Les-Roches  BMS 1771-1792 vue 334

 

" Le 29 mars 1788 a neuf heures de soir
il parut du coté du couchant un globe boreal de la grandeur deux fois plus grande
que la lune en son plein . Ce globe etait parsemé dans toute sa capacité de lumieres
plus vives que le fond et eclairait lair qui lenvironnait comme fait la lune quand
elle est couverte de brouillards a neuf heures un quart ce globe sallongeat comme
une nappe pliée en quatre et les luminons ne parurent plus  à neuf heures et
demi tout disparut ... Le mercure de france avait annoncé le mois precedent quon
avait vu dans lair du coté de paris des globes de feu Les astronomes et les phisiciens
ne manqueront pas d'en donner lexplication en attendant le peuple en tire de mauvais
augures . "

 

 

Voir "Les étoiles filantes et les pierres qui tombent du ciel " 

 

HAUT DE PAGE