LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil
 


Eglise d'Herment

Jusqu'au début du XXe siècle , la césarienne sur des femmes vivantes reste exceptionnelle . A cause des hémorragies et des infections ,
la mère n'avait que très peu de chances de survivre .
(voir "L'histoire de la césarienne" )

Commune d' Herment - Puy de Dôme -1767

La césarienne post mortem , consistait à extraire l'enfant
du corps de sa mère morte afin de pouvoir le baptiser . 


"L'an mil sept cent soixante sept et le vingt decembre a été
ondoïé à la maison un enfant male fils légitime de ligier
johannel et à feue etiennette johannel en presence de
mr fargeix chirurgien qui a ondoïé le dit enfant après
l'opération cézarienne faite à feue etiennette johannel sa
mère , furent aussi presentes dmlle antoinette johannel
soussigné et marthe andrieu  (...) ."
 

 

 

"(L'abrégé) de l'embryologie sacrée " que le curé mentionne dans cet acte a été écrit en 1765 par Francesco Cangiamila .
L'auteur en résume lui même l'usage :
" du traité du devoir des prêtres, des médecins et autres sur le salut éternel des enfants
qui sont dans le sein de leur mère
".
Ainsi , il y est mentionné qu'un fœtus peut être retiré vivant ,
par césarienne, du corps de sa mère longtemps après la mort de celle-ci .
(Table des chapitres p.587- Voir le livre)

&&&&

Commune de Condat-en-Combraille (Puy de Dôme)- 1767

Pratiquer une césarienne condamnait donc la mère, ce qui bien sûr était un crime.
Mais à l'époque, la mort d'une personne n'était pas toujours évidente !
L'ouvrage cité ci-dessus nous en révèle toute la difficulté (p.436) et c'est pourquoi le curé précise bien
"Après s'être assurés de la mort de la dite Jeane Montperoux "
 


" Aujourd'hui vingtsixieme decembre 1767 a
été ondoyé dans la maison paternelle a cause de danger
eminent de mort une petite fille legitime a Antoine
preigni et de Jeane Monteperoux, de l'état de laboureur
habitant du lieu de Laseauve sur cette paroisse, le
susdit ondoyemment fut fait par Guillaume Gouyon
du ditlieu de Laseauve, ainsi que le fait nous a été
rapportés par personnes dignes de foi
qui sont Anne Mazet femme
a Louis Gouyon metayer au lieu de Laseauve,
mere audit Guillaume et Gilberte Montperoux
epouse de françois Molieras du lieu de Jeangoulou
sur cette paroisse, laquelle Montpeyroux fut obligée
(après s'être assurés de la mort de ladite Jeane Montperoux)
de lui faire ce qu'on appelle l'opération cesarienne
et cela pour pouvoir administrer le bapteme a l'enfant qui
lui ayant apparu (ainsi qu'aux temoins cy dessus denommés)
avoir de la vie, fut ondoyé, ainsi qu'il est rapporté plus
haut, par le sudit Guillaume Gouyon, (...)

 

&&&&

Commune de Lathuile (Hte Savoie) -1790

Merci à Bernard Garel

12 heures après la mort de sa mère , un fœtus de 2 mois est retiré du ventre de sa mère .
Placé dans un vase d'eau et de vin sur une source de chaleur ,
l'enfant va bouger la jambe droite ! (Notons qu'il ne devait pas mesurer plus de 3 cm)
Reconnu vivant , il sera donc baptisé .
 


"Le vingt un décembre mille sept cent quatre
vingt et dix est morte sur les neuf heures
du soir , munie des sacrements Josephe Favre
mariée à Jean Claude fils de Michel Mellet ensuite
d'une chute des étages de leur grange
dans la grange même : et environ douze
heures après on lui a fait l'opération
césarienne que ses parents avoient negligé
de faire après sa mort , quoique bien avertis :
on a trouvé dans son sein un enfant
tout formé, tel que l'embryologie sacrée en donne
l'estampe à deux mois environ : on l'a mis
dans un vase d'eau et de vin , placé sur un
rechau, et quelques moments après, il fit
une élévation et rabaissement de la jambe
droite d'une manière trop vitale pour qu'on
pût le soupçonner même en état de mort :
Mr l'abbé Latuile vicaire présent
à la dite opération faite sous sa direction par
François Repat voisin du lieu en presence
de Claude et Nicolas à feu Jean Louis Mellet
aussi voisin , le baptisa aussitôt : les temoins
ont trop été frappés de la vérité du fait pour
qu'on ne pût admirer la douce providence
de Dieu en faveur de cet enfant trouvé d'ailleurs
hors de toute enveloppe sous la vessie de la
mère tombée d'une manière si violente :
L'enfant n'a pu, malgrés tous les soins , qu'aller
à sa fin qui se manifesta par des couleurs
violettes environ demi-heure après ; et le
lendemain après la sépulture de la mère
on l'ensevelit au même tombeau après un
Tedeum chanté outre les ceremonies ordinaires.
Ainsi est : Berger Archip.C. "