LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil
 

L'année 1770 en France fut froide et pluvieuse
Il régna alors une grande misère et une disette telle que
plusieurs arrêts furent votés pour secourir les pauvres .
Ainsi , le parlement de Bordeaux , comme mentionné dans ce premier acte,
donna l'ordre de distribuer du pain aux pauvres .
L'année 1777 fut semble-t-il tout aussi difficile
puisque l'on du arrêter les mendiants sans doute à cause de leur nombre important.
 

Commune de Rosiers deJuillac(Corrèze) -1770


"En cette année 1770 nous avons eu aux fetes de noel la mission , et
mes paroissiens gagnerent en meme temps le jubilé accordé la meme année
et cette année fut des plus cruelles qu'on aye jamais vu jusqu'à present
le parlement de bourdeau donna arret pour secourir les pauvres et
ils lont ete dans ma paroisse asses passablement Lon donna une livre
et card de pain a ceux qui etoien au dessus de douze ans
et une livre a ceux qui etoien au dessous "
 


Commune de Rosiers de Juillac(Corrèze) -1777


"En cette année cy 1777 il y a eu une disette generalle tout manquait
de mémoire d'homme le vin n'avoit si peu rencontré . En effet il y en
a eu si peu qu'on la vendu dans les vendanges meme, (...)  de la cuve
34 35 et 36 la charge . le bled apres la moisson s'est vendu
8 (...) .le sac de chataignes vertes 4 celui des sèches , (...)
toute espèce de frui a totalement manqué En un mot jamais
de mémoire d'homme un été plus défaillant ny plus malheureux
on a été obligé de faire arreter les pauvres mandians dans
les villes et les bourgs pour les traduire dans des maisons de
force ou des hopitaux à une livre et demi de pain par jour
aux depens du roy ."