LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

La dîme, impôt correspondant généralement au dixième de la récolte , les revenus fonciers ou encore les fondations et dons faites par les fidèles sont des exemples de revenus pour l'église d'une paroisse jusqu'en 1789.
Voici d'autres types de revenus non négligeables inscrits dans les registres : la location des bancs d'église et les droits curiaux.

 


Avant l'installation de sièges ou de bancs au cours du 16e siècle, l'assemblée des fidèles se tenait debout dans l'église pour assister aux offices . Les bancs sont alors loués annuellement à un prix variant selon sa disposition dans l'église. Certaines places dont celles le long des murs doivent rester gratuites pour permettre à chacun de participer à l'office.

Commune de Chamesson (Côte-d'Or) -1745

Merci à Georges Houy 

En 1745, la location des bancs de l'église de Chamesson s'élève en moyenne à 3 livres par place. Le curé se réservant la place "auprès du balustre"  . "La vieille chaire " est adjugée 40 sols.

Faisant suite à la liste des adjudicataires des bancs et de la somme payée par ceux-ci, le curé écrit une mention "au sujet des bans que le Sr curé fit construire" afin de justifier le prix de la location . 
Les nouveaux bancs sont "
solides et commodes, ils tiennent à l'aise 5 personnes chacun " et remplacent "ceux qui y etoient , etant cassés brisés la plupart sans ordre" . 
Et le curé précise "
pour parvenir a ce prix aussi modique de 3 livres car ce n'est nullement elevé " .

Retranscription de cette note  (Ad21- Chamesson BMS 1743-1762vue15)

"au sujet des bans que le Sr curé fit construire
le 15 may 1745.
Je nay que sujet de me louer de lattention
avec la quelle on a jouig dorner cette eglise qui etoit autrefois
en si mauvais etat, c'est une marque de votre foy et de la veneration
que vous avez pour la maison de dieu, jexorte ceux qui en ont jouig
de continuer avec moy leurs exactitude a tenir tout en bon etat
et den attendre leur recompense du ciel, car de la part des hommes
on ne doit attendre que des ingratitudes et des contradictions source
meme de ceux qui ny voudroient pas contribuer ( ) ou
qui regardent comme perdu tout ce qu'on fait pour la ( )
tandis quils ne regrettent pas tant de depenses criminelles ( ) .
Il ma semble quil ne manquoit plus que des bans uniformes
achever de rendre cette eglise un peu propre , ceux qui y etoient ( )
etant cassés, brisés la plus part sans ordre et en confusion
cela ma paru etre lenuie de plusieurs qui mont temoignés que
cetoit une reparation tres utile et necessaire . jen ay donc fait construire
des neufs tels que vous voyés, ils sont solides et commodes, ils tiennent
a laise 5 personnes chacun, et sont pour vous et vos enfans ( )
lon seroit en droit de vous demander a tous une reconnoissance
pour le profit de leglise comme cela se fait ailleurs, mais comme je sais que la plus part de
vous ne sont pas gens trop en etat de donner
vous les payrés chacun 3 livres pour louvier , excepé les deux
premiers que lon met a 4 livres . Ceux qui pretendent y avoir droit
pouvant encherir sans crainte , sans que cela fasse point ( )
Pour parvenir a ce prix aussi modique de 3 livres car ce nest nullement
eleve, il a fallu ceder les vieux bans a louvrier qui la dessus
doit encore faire de petits bans du long de la muraille.
La dessus il me semble entendre murmurer certaines gens diront
mon ban etoit bon etat , cetoit un ban distingue des autres "

 


Ad21- Chamesson BMS 1743-1762 vue14

Extraits de l'adjudication :

"adjudication des bans de leglise de
chamesson en may 1745 .
( ) J. Buisson a 3 livres 30 sols payé
le 2e ban du coté des bannieres
adjugé a antoine et jean prasson
( ) a 4 livres
le 3 a antoine bocquilliet et Jean
Verdin a trois livres payé
4 delivré a mr clerger payé
...
Le 1er ban du coté de la
petite porte adjugé a J.mathieu
et la ( ) silvestre a 5 livres 10 sols
...
aupres du balustre , mr le curé
..."

 

Les droits curiaux , c'est à dire le coût de chaque sacrement et de chaque messe,
étaient fixés par l'évêque et s'appliquaient à tout son diocèse.
Cependant, une grande part des "rémunérations" du curé se décidait au sein du village,
en accord avec les paroissiens et l'on peut aisément supposer que le curé se faisait souvent payer en nature .
Le prix est exprimé en livres (livre tournois) ou en sols (1 livre=20 sols) .
Si l'on se réfère à la source ci-après, 1 livre tournois de cette époque équivaudrait à 15 euros de 2002.
(Voir : "livre tournois")

Tous les droits curiaux ne sont pas énumérés dans la mention ci-après;
ils sont décrits en totalité pour l'année 1730 à la page suivante :  (Voir :"Réglements pour honoraires des fonctions éclésiastiques- p.124)

Commune de Beaumont-sur-Vingeanne (Côte d'Or) - 1650

Merci à Dominique Druhen


Ad21 Beaumont-sur-Vingeanne BMS 1650-1669 vue96


 

 

Réglements faicts
Par Monseigneur l'illustris
sime et Reverendissime
Evesque Duc de langres
pair de france pour la taxe
des droits curiaux de son
Diocèse-

Pour la sépulture d'un chef d'hostel  -------- 30 sols
pour celles de ceux qui meurent au dessus de
de l'age de sept ans ------------------------ 20 sols
pour les petits enfants ---------------------- 10 sols
si c'est hors du lieu ou le paroissien sera decedé
dix sols outre les taxes cy dessus
Vigiles a trois leçons ----------------------- 4 sols
et à neuf leçons ----------------------------10 sols
pour les messes basses -------------------- 8 sols
pour les grands messes -------------------- 15 sols
pour la publication des bans de mariage
avec le reçu -------------------------------3 livres
pour les espousailles avec la grande messe
et publication des bans -------------------- 3 livres
pour la publication des billets faicte au prosne
pendant la messe -------------------------- 2 sols
pour les purification sil ny a messe --------- 5 sols
pour un grand libera anniversaire ----------  6 livres
pour un petit libera anniversaire ------------ 3 livres
pour la publication d'un  monitoire ---------  3 sols
pour la fulmination  ------------------------  10 sols
pour la desposition de (...) -----------------   4 sols

Et pour le surplus des sacrements de Baptesme confession
communion et extreme onction le cure ne
prendra qu'a la volonté des paroissiens ainsy quil
est accoustumé, et sera remarqué par (...)
et nous nentendons pas (...)
aux transactions et accords faicts entre les Cures
et paroissiens de nostre diocese ny au coustume
qui ne sont point contredictes (...)
faict à Langre le 3 sept. 1650 .(...) "