LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

Drôles de couples !


Couple d'auvergnats

Un nom de famille peut avoir plusieurs origines :
La géographie : Deschamps , Dupré
Le métier ou un outil utilisé dans l'exercice de ce métier : Meunier , Dufour
Un trait du caractère ou du physique : Lepetit , Lesage

(Et d'autres encore : voir "Noms de famille")

 

L'association de deux noms peut alors créer un couple des plus cocasses !

Voici quelques exemples , précédés d'une chronique sur le sujet intitulée "Mariages associés" et écrite par Gérard Meheust que je remercie

 

 

Les "Mariages Associés"

" La Mayenne fourmille de noms de famille qui sont actuellement des prénoms (67 recensés) mais aussi de nom d'animaux  (47 recensés à ce jour) .

 

Bélier

Chevreuil

Faucon

Gougeon

Lebouc

Leloup

Mézange

Pigeon

Poulet

Taupin

Bourdon

Chouette

Fourmi

Hareng

Lecerf

Lion

Mouton

Pinson

Poussin

Veau

Brochet

Colin

Furet

Hérisson

Lechat

Loiseaux

Mulot

Pivert

Ramier

 

Buze

Corbeau

Gibbon

Héron

LeCoq

Loizeau

Papillon

Poisson

Renard

 

Cheval

Faucheux

Goret

Lagrive

Lelièvre

Martinet

Perdereau

Poulain

Rossignol

 

Dans ce second groupe, les "Mariages Associés" sont particulièrement amusants avec bien sûr l'inévitable Corbeau - Renard (1803 Brecé) .

Exemples :



Renard & Corbeau



Faucon & Bélier



Pinson & Corbeau


Le Coq & Goret



Hérisson & Gougeon



Gougeon & Pivert

Et tous ces couples qui peuvent se dire des noms d'oiseaux : CORBEAU, PINSON, HIBOU, LECOQ, ROSSIGNOL, LEGEAI  etc.

Les LECHAT sont heureux quand ils ont attrapé des PERDEREAU, MULOT, LALOUETTE ou PINSON voire MOUTON pour le plus gourmand d'entre eux et moins chanceux quand ils ont servi de festin aux RENARD et autres LELOUP.

Imaginez un instant l'instituteur qui fait l'appel des élèves le matin dans sa classe !

Les noms plus communs donnent aussi d'heureuses associations. En voici quelques exemples relevés dans la base des mariages du XIXe siècle des Archives de la Mayenne (l'année et la commune sont citées entre parenthèse).

Avec des heureux : Pierre BOULEAU qui a trouvé Marie RACINE (1900 Villaines-la-Juhel),  André POISSON qui a trouvé une jolie Amante RIVIERE (1820 Mayenne) ou Jean Baptiste LEMOINE peut se recueillir dans avec Louise CHAPELLE (1869 Buais), Joseph RIVIERE qui coule des jours heureux avec sa Clémence VALLÉE (1883 Ste-Suzanne).

Mais aussi des malchanceux : René LELOUP, François LELIEVRE et Thomas RENARD qui ont été attrapés par Marie, Eugénie et Jeanne COLLET (1852 Courcité, 1901 Grazay, 1821 Mayenne). Mais comment Jacquine COLLET a-t-elle pu attraper Joseph POISSON (1812 Avenières) ?.

Et des très malchanceuses, Anne et Emérentienne MOCHE qui sont devenues respectivement Mesdames HARENG et CONARD (1812 Charchigné, 1888 Javron), après tout elles n'étaient pas obligées de dire "oui". En revanche aucune MOCHE n'est devenue JOLY.

Il y a ensuite :

-  le petit malin : René COQUIN qui a convolé avec Aurélie JOUIS (1897 St-Denis-de-Gâtines).

-  les prévoyants : François ROBERT a trouvé Mélanie SOUTIF pour ses enfants, les futurs petits ROBERT (1824 Aron), Pascal MOULIN a demandé à Anne CHOUETTE de chasser les nombreuses souris qu'il héberge (1894 Meslay-Du-Maine).

- ceux qui ont le sens pratique : Pierre MARCHAND qui se mit au commerce avec Claire HARENG (1879 Loupfougères), Auguste BARIL qui se prit de passion pour Anne PINAULT (1881 L'Huisserie).

- celui qui est plein de bonne volonté : Jean SAUVAGE qui veut évoluer dans ses comportements avec Marie GENTIL (1833 Ballée).

- celui qui inverse les usages ou les contes. C'est en effet Jean Baptiste BERGERE qui a pris Marie LENOBLE pour princesse (1809 Neau). Quant à Joseph LEPRINCE et Angèle BERGERE, ils respectent les traditions (1888 Ahuilé).

- celui qui a dû donner des assurances à la demoiselle comme Victor PASDELOUP pour convoler avec Marguerite LABICHE (1861, Désertines) ou Louis BOUTELOUP, plein de contradictions, qui fait entrer Justine LELOUP dans sa maison (1856 Voutré).

- celui qui évite de justesse la bigamie : Jean LEMARIÉ qui en convolant avec Barbe BELSOEUR n'a finalement épousé qu'une seule femme (1807 la Selle-craonnaise).

- ceux plus étonnants comme Louise HARENG qui veut devenir poisson d'eau douce en se jetant dans les bras de Jules RIVIERE (1869 Loupfougères) ou Pascal PIQUET inconscient qui "s'offre" Constance MARTEAU. Heureusement pour Pascal, Constance ne connait pas la chanson de Claude François. (1878 Parigné-sur-Braye).

- Passons sur les POIRIER, POMMIER, PRUNIER qui ont pris RACINE dans un JARDIN ou un VERGER.

- mais aucun LEFRILEUX n'a trouvé de COUETTE ou de CHAPELLE sa CLOCHE …"



Gérard m'a aussi communiqué la mention d'une FEMME MOCHE et d'un RABIN CHRETIEN !

Anne Bignon est bien une FEMME MOCHE puisqu'elle est l'épouse de Jean Moche à Oisseau
où elle décède le 13 floréal an6.
 


  Joseph RABIN épouse Anne CHRETIEN  en 1819 à Congrier

&&&& D'autres exemples de drôles de couples !  &&&&

Jean Marie BORGNE & Marie Anne SIMPLET  (1856-Ambérieu -Ain)

Jean BUCHE & Marie DUBOIS   (1875 -Gumond- Corrèze)

Pierre DUBOIS & Jeanne PLANCHE (1814- St Martin Méanne-Corrèze)

Jean VERNY , CHARPENTIER, est l'époux d'Elisabeth PLANCHE ! (1790-Herment-Puy de Dôme)


François MOUTHON & Louise BERGER (1724-Giat-Puy de Dôme)
 

François RENARD & Louise BERGER ( 1710-Verneugheol-Puy de Dôme)


Alexis CHEVEREAU & Anne RENARD (1643- Villtrun-Loir et Cher)
 

Claude FONTAINE & Marie CLAIR (1849-Chevroux-Ain)

 

Claude SEVE & Marguerite BRANCHE ( 1703- Villereversure-Ain)
 

Jean POMMIER & Marie DUVERGER ( 1758-St Nizier du Désert-Ain)

 

Jean MERLE & Marguerite ROSSIGNOL (An II - Lanzac)

HAUT DE PAGE