LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

extrait de "histoire des duels anciens et modernes" écrit en 1835 par M.Fougeroux de Campigneulles

 

Avant leur interdiction en France vers 1600, les duels étaient considérés comme un instrument de la justice de Dieu.  
Par un édit en 1626, Richelieu établit  la peine de mort pour les duellistes, mais la pratique du duel se poursuivit largement  pendant de nombreuses années en toute discrétion.
A la Révolution, un décret d’amnistie concernant le duel fut rendu. Ce combat « d’honneur »  connut alors une recrudescence jusqu’à rentrer dans les mœurs, alimentant de nombreux débats mais ne fut abandonné que vers le milieu du XXe siècle !

 

 

 Merci à Remy Demoly qui a trouvé cet acte et à Dominique Druhen qui me l'a transmis

 

   1841-  Avis de décès par duel du brigadier Pierre Antoine Cavaroz
envoyé par l'autorité militaire de Bône en Algérie à la mairie de Villers-Farlay dans le Jura.
 

La "masse" mentionnée dans cet acte est une somme d'argent que doit avoir en dépôt chaque sous-officier et gendarme  dans la caisse de la compagnie et  qui est administrée en commun pour servir au besoin de tous les sous-officiers et gendarmes . Quand un des membres quitte la brigade , le solde éventuel lui est rendu.