LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil


Quand les hommes d'Eglise ont des enfants ... déclarés !
C'est toujours sur déclaration de la mère que le père est nommé,
ce qui laisse supposer que celui-ci ne reconnaissait pas forcément l'enfant.

Très officiellement, c'est le Concile de 1123 qui impose le célibat aux prêtres
même si l'interdiction de mariage ainsi que l'abstinence existent probablement depuis le VIe siècle .
Le respect de ces interdictions varie considérablement selon le grade de l'ecclésiastique
puisque l'on trouve des clercs mariés ainsi ... que des papes pendant plusieurs siècles encore !
Des papes, fils de prêtres et/ou ayant des enfants légitimes ou illégitimes se rencontrent jusqu'en 1585
date de la mort de GrégoireXIII qui aurait eu un fils. 
Pour anecdote, citons ce livre cocasse énumérant les hommes d'Eglise
pris en flagrant délit de péché de chair auprès de prostituées à Paris ! ici

Sur le célibat des prêtres : ici
Sur le célibat des ecclésiastiques et des papes : ici

 

merci à Georges Houy

Commune de Gélannes (Aube) - 28 juin 1690

Voici la naissance d'une petite fille "d'illegitime mariage" d'Edmée Voison . Le père déclaré par la mère est Mr Etienne Pruquet prêtre chanoine de la trinité de Trainel diocèse de Sens.
Notons qu'il n'y aura pas de parrain désigné.

 


Ad10 Gélannes Bms 1572-1707 vue368

 

merci à Yves Millescamps

Commune d'Oulles (Isère) -28 août 1746

Marguerite Poncet est fille de François Poncet prêtre et curé de Villard Eymond et de Magdeleine Durand. La déclaration en a été faite par la mère et au châtelain Granier qui en atteste. Fait sans doute rare à l'époque, un double de la déclaration reçue est expédié à ladite Durand.

"Le vinte huit aout 1746 jay baptise Marguerite
poncet fille à françois poncet prêtre et curé de Notre
Dame Nomée Vilard Emond et de Magdeleine Durand
de la parroisse de la valette laquelle mast declare quon
la devoit audit poncet ainsi qu'il est porte par la
declaration quelle en a fait entre mains de Mr Granier
Chalelin de vizille , et que le dit Mr Granier m'ast dit de mesme en avoir reçu laditte declaration , et declare
avoit expedié le double à la ditte Durand pour luy
servir et valoir en ce que de droit ainsi le certifions
(...) "

 

 

Commune de Clermont-Ferrand-Paroisse St Pierre (Puy-de-Dôme)
le 27 septembre 1683

François Ganion est le fils naturel de Jean Ganion prêtre et chanoine de L'Eglise collégiale d'Herment et de Marguerite Cougour, veuve et habitant Verneugheol.

Et "parce que dans telles occasions on a souvent de mensonges et tromperies ", le curé se rend auprès de la mère :
"(je) luy ay remonttrer quelle devait me dire la verite".

La mère déclare alors "avoir conçu ledit enfant François Ganion dudit Jean Ganion n'ayant depuis la mort de son mari este commerce daucune autre personne "

merci à Michel Haste pour cette découverte !   

 

Ad63 Clermont-Ferrand- Paroisse St Pierre-1671-1685-Vues256-257

 

 


Eglise de Nantua

Commune de Nantua (Ain) - 1731 -

Anne, fille de Dom Doucy , moine et aumônier du couvent de St Pierre ...

Le nouveau-né décèdera le jour même et sera enterré au cimetière St Michel de Nantua


" L'an mil sept cens trente un et le vingt deux du
mois de février , je soussigné déclare avoir baptisé un
enfant de la (...)  falquet de cette ville qui m'a
déclaré que Dom Doucy moine et aumônier du
couvent de St Pierre de nantua en était le père .
La même déclaration en a été faite par la mére sage
à la porte de l'Eglise et qu'elle a déclaré que
messieurs les officiers de la justice de Nantua l'avaient
chargés de la porter incessament après la déclaration
que la dite falquet aurait faite pardevant eux
ce jour d'huy , à l'Eglise paroissiale du lieu de le
baptiser , (...) "