LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

Brienon-sur-Armonçon dans l'Yonne est une ville de 2500 habitants en 1793. (données Cassini)
Les incendies furent nombreux dans cette commune :
le 14 septembre 1677, 130 maisons plus granges et autres bâtiments furent brûlés en moins de 3 heures
le 17 mars 1686, 146 maisons furent brûlées en une demi-heure
le 31 mars 1686 , plusieurs bâtiments furent détruits
le 18 mai 1694 , atteignit les mêmes bâtiments qu'en 1686 et beaucoup d'autres
Lors de cet incendie , M. Le Chevalier Gand se distingua par son héroïsme puisqu'il sauva de nombreuses familles
Et enfin, le 6 septembre 1785, le curé de Mont St Sulpice relate dans ses registres,
un autre incendie très destructeur à Brienon et mentionne un incendie tout aussi violent
dans une commune voisine, Neuilly ,le lendemain 7 septembre 1785..

voir la description de ces incendies dans ce livre

 

Merci à Denis Albrieux pour cette mention

Commune de Mont-St-Sulpice (Yonne) -1786

Dans les registres de Mont St Sulpice, le curé Moreau Dufourneau décrit
le "terrible incendie qui en deux heures de temps a consumé 258 maisons "
à Brienon le 6 septembre 1785 .
Il parle ensuite du "zèle incroyable" de ses paroissiens pour secourir leurs voisins
et de leur générosité à donner "proportionnellement a ses facultés avec cet empressement
qui (...) beaucoup de sensibilité dans le carattère"
(sic)

L'incendie de Neuilly au Mont mentionné par le curé est l'objet d'une mention
dans les registres de ladite commune.
(voir acte suivant)

 

 
"C'est cette meme année le 6 septembre que Brienon a essuyé un
terrible incendie qui en deux heures de temps a consumé 258
maisons Le vent qui souffoit du couchant était si violent
qu'il étoit impossible d'approcher des maisons incendiées.
Les habitants de cette paroisse se sont portés avec un zèle
incroyable pour secourir leurs malheureux voisins et
huit jours après j'ai fait une queste générale dans la paroisse et
tout le monde a donné proportionnellement a ses facultés avec
cet empressement qui (...) beaucoup de sensibilité dans
le carathère . c'est encore cette ême année et le lendemain que
Le feu a dévoré toute la paroisse de Neuilly au Mont .
Ce 13 février 1786
Moreau Dufourneau  "
 

 

Commune de Neuilly au Mont (Yonne) -7 septembre 1785

Déjà le 21 avril 1722, Neuilly subit un violent incendie qui fit une dizaine de victime "étouffées dans l'incendie" comme on peut lire dans les registres paroissiaux de cette année-là.
Le 7 septembre 1785, c'est en voulant brûler des punaises autour de son lit, qu'une femme met le feu à sa maison. L'incendie "se communiqua de maisons en maison couvertes de paille" et détruisit 185 foyers sur les 192 que comptent ce bourg.

Eglise de Neuilly (Yonne) détruite en partie par l'incendie de 1785 . Les cloches fondirent, le clocher et le presbytère brulèrent.


"Pour Memoire de la Posterite
du bourg de Neuilly

Le 7e 7bre 1785 à 9 heures du Matin le feu
prit a notre Bourg de Neuilly dans une Maison ou
demeurait la ve Nicolas rasodat qu'elle meme a mis
le feu par son imprudence en voulant bruler des
punaises autour de son lit. le vent venoit du coté du
Midy. L'incendie se communiqua de Maisons
en Maisons couvertes de Paille, Dans un instend
L'incendie devint generalle sans Pouvoir y apporter
aucun secours ; en moins de deux heures de tems des
192 Menages dont Neuilly étoit composé 185 furent
Reduittes en cendres, toutes les granges Plainnes brulées
les foins, les bois de chauffages, les Meubles, les linges
les habits, les cuves, les tonneaux pour la vendange
Prochainne, les granges et Pressoirs du Chateau,
le Presbitaire et grange en Partie l'Eglise Plus da
motiée, le clocher, les cloches fondues, l'orloge
consommée. voilà le Desastre de Neuilly aujourdhuy
la Plus Part des habitants expatriés sans (...)
Peu de secours. . le tout certifié veritable , à Neuilly
le (...) 1786  Sartereau Curé de Neuilly "