retour accueil     LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL    
 

 

Un enfant pouvait être abandonné tout à fait anonymement dans n'importe quel lieu ou bien être apporté à l'hospice par une tierce personne qui déclarait le nom de la mère et celui du père quand ils étaient connus.
Le plus souvent, l'enfant de parents inconnus ne portait aucun signe distinctif sur lui .
Cependant il arrivait parfois qu'un morceau de ruban de couleur soit attaché à l'enfant,
ruban dont la mère gardait une partie dans le cas où elle désirerait récupérer son enfant. 
Plus rarement, une lettre accompagnait le bébé avec un simple message précisant la date de naissance,
la date du baptême et le prénom .

Les 2 messages qui suivent trouvé sur un enfant abandonné sont particulièrement insolites car porteurs d'un sentiment de peine pour le premier et d'un sentiment plus amer de règlement de compte pour le deuxième !

 

 

"aujourd'hui onze mars mil sept cent quatre vingt trois a ete baptisée par
nous soussigné une fille trouvée exposée a la porte de l'hotel Dieu cette ville le dix dudit
mois sur les hui heures du soir sur lequel enfant il sy est trouvé un billet à la graphie ainsi
qu'il s'en suit cet enfant a ete Baptise ce 10e mars 1783 elle s'appelle jeanne c'est
une pauvre que l'on retirera quant on sera en anné ... . adieu pauvre enfant le
bondieu te benisse et au derrier du billet il y a un morceau de Ruban Rouge (...)
plié en quatre et attché audit billet avec un epingle (...) auquel enfant nous avons donne
le nom de jeanne marie ayant pour parrain (...) "
 Commune d'Ambert (Puy de Dôme) le 11 mars 1783

En cas d'abandon , le principal problème pour le curé était de savoir si l'enfant avait été baptisé ou non.
Sur ce billet déposé avec l'enfant, il est écrit que la petite Jeanne a été baptisée le 10 mars mais elle sera cependant à nouveau baptisée le lendemain. Généralement , puisque l'Eglise déconseille d'être baptisé 2 fois, le curé précise sur l'acte de baptême que l'enfant a été baptisé "sous condition". Ce n'est pas inscrit dans l'acte suivant mais il prouve bien l'importance du baptême, surtout pour un enfant abandonné qui avait peu de chance de survie.
L'intention de l'auteur de cette lettre est bien de récupérer l'enfant sur lequel un ruban rouge a été trouvé : La petite Jeanne est "une pauvre que l'on retirera quant on sera en année .... " , année non précisée.

"Adieu pauvre enfant le bondieu te bénisse"

Merci à Fabienne Rizzo     

 

 

 

 

    

 

 
Ad63 Ambert 1778-1784- 6E3/9-Vue 137/266


 

 Commune de Thiers (Puy de Dôme)

Voilà un mystérieux message accompagnant la petite Jeanne .
Y avait-il réellement un panier de pommes renettes à remettre
"à la rivalle " en cadeau "pour ses etrennes" ?
Le curé ne le précise pas !
Nous pouvons cependant noter le vocabulaire plutôt riche utilisé pour écrire cette lettre et qui laisserait supposer que l'auteur était certainement instruit(e) .

 " L'an mil sept cent quatre vingt neuf et le onze fevrier a été Baptisée
jeanne, fille née la nuit precedente de parents inconnus, La ditte Enfant
a été trouvée exposée devant la porte de la maison de (...)
 (...) , elle portait un billet conçu
en ces terme , je vous serai obligé de Remettre la present
pacquet contenant pomes de Renettes à La Rivalle, C'est un
Cadeau que je lui fait pour ses etrennes. (...) "
 


Merci à Maryse Chalaron 


      

Ad63 Thiers paroisse Saint-Genet , 3 E 430/49 , vue 315/397