LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil

 

Les modalités de l'opposition à un mariage civil ont été établies
pour la première fois par le décret du 20 septembre 1792.
L'opposition avait principalement pour but de retarder le mariage
afin de permettre aux futurs époux de réfléchir à leur engagement.
Seule une mainlevée mettait fin à une opposition.

(voir : "Décret du 20 septembre 1792")

&&&&

Commune d'Herment (Puy de Dôme)- an 2

Le 2 frimaire an2, Barthélémy Bouyon émet une opposition au mariage de sa filleule Anne Chassaing avec Jean Verny.
Les jeunes gens sont alors âgés respectivement de 17 et 16 ans et appartiennent à des familles de notables.
La raison semble être l'absence de concertation du dit Barthélémy Bouyon, pourtant le plus proche parents de la future.
L'opposition sera levée une semaine plus tard, le 9 frimaire, et le mariage célébré aussitôt.


"le deux frimaire de la seconde année républicaine le citoyen
Barthélémy Bouyon dit la france de cette commune cousin
germain et parrain d'anne chassaing, a formé opposition
au mariage de la dite chassaing avec jean verny fils à antoine
maréchal de cette commune et donne pour raison qu'il est
plus proche parent que plusieurs de ceux qui ont donné
leur consentement pour ledit mariage et ce en conformité
de l'article premier de la section troisième des oppositions de la loy du
vingt septembre mil sept cent quatre vingt douze Lesdits jour
et an  Cussat officier public"

(en marge) :
"Le neuvième frimaire
le citoyen Barthélémy Bouyon la france
officier municipal
de la commune d'herment
s'est departi purement
et simplement de l'opposition
qu'il avait formé au mariage
d'anne chassaing sa niece
et sa filleule avec jean verny
fils d'antoine maréchal consent
que ledit mariage se fasse
et que ladite opposition
soit nulle et (...)
et a signé Bouyon.
Cussat officier public "