LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL    
 

retour accueil

Au cours des siècles passés, l'Eglise a refusé une sépulture religieuse à différentes catégories de défunts :
les suicidés, les hérétiques ou tout individu non catholique , les excommuniés,
les enfants morts sans baptême, ceux qui meurent dans des tournois ou des duels,
les vagabonds trouvés morts sur lesquels aucun signe de religion catholique n'est trouvé,
les comédiens à moins qu'ils renoncent avant leur mort à leur métier .


 

La liste complète est consultable à partir de la page 280 du "dictionnaire de droit canonique (...) " de Durand de Maillane

 

En 1677 à Chevrières (Oise) , Laurens Courroyé se voit refuser une sépulture au cimetière "pour n'avoir pas satisfait à son devoir pascal pendant plusieurs années" .  Son corps fut jeté à "la voirie " c'est à dire à la fosse commune .
 
Merci à Bernarde Debouny


Ad Chevrières BMS 1669, juin-1698 vue 86



Millery (Rhône) 1660

Ignorant des enseignements de la religion et refusant la confession, un mendiant sera enterré hors du cimetière par des valets.

" Jaques de blois aagé denviron quarante huit ans de cheveux
noir et de moyenne taille mandiant est mort dans cette parroisse au
logis de Jean Rave et na esté enterre dans le cimetiere a cause que
layant visité bien qu'il fut encore en bon sens ne voulut se confesser
et mesme layant interrogé s'il ne croit pas que le corps de Jésus Christ
feut dans la Ste hostie apres la (...) ne m'a jamais respondu non
plus qu'aux autres interrogations que je luy faisoit pour son salut bien
qu'il me respondoit bien quand je luy demandoit quelques autres choses
et est mort ce neufvieme may mil six cent soixante a este
enterré ledit jour par les vallets dudit Rave proche la croix de Guillaume
au territoire de Marnuit
De Vers curé "


Commune de Lusigny (Allier) - 4 Octobre 1708

Gabriel, peigneur de chanvre, sera enterré par un parent, hors du cimetière car aucun signe de foi en Dieu n'a jamais été observé chez lui; Après le témoignage de sa femme et de ses camarades, le curé lui refuse une sépulture "en terre sainte"

 

"Le quatriesme octobre 1708 il est mort dans la coure du
domaine des bourgards un peigneur de chanvre, qu'on appeloit
gabriel sans que les camarades seussent son surnom aussi bien que
sa femme sans avoir reçu aucun sacrement faute d'avoir esté à dire
et au dit gabriel de n'avoir voulu ny la veille, ny le matin avant que de mourir
qu'on m'ait advertis de plus n'ayant pû reconnoitre aucune marque en luy
ny sur luy n'y par autruy de religion, n'en ayant donné aucun signe n'y a
sa femme qui depuis trois ans qu'ils vivoient ensemble m'a déclaré ne l'avoir
jammais vu prier dieu et bien plus quand elle vouloit lui dire de le faire
il luy disoit de se meler de ses affaires et la menaçoit de battre, les camarades
aussi m'ont declaré ne  s'en estre pas appercut des mesmes signes, ny l'avoir vû
recevoir aucun sacrement dans l'Eglise pour cela ne n'ay voulu l'enterrer
en terre sainte, mais un des ses parents l'a enterré au pied de la croix de la corne
paroisse de lusigny, ou il residoit depuis pasques avec ses camarades et sa
femme depuis le neufviesme decembre 1708, on ma dit que le surnom du dit gabriel estoit
vacan et qu'il estoit d'une paroisse nommée Arterre en combriale "


Ad03- Lusigny BMS 1593-1792-Vues241-242