LES ACTES et mentions INSOLITES DES REGISTRES D’ETAT CIVIL
    
 

retour accueil
 


Vue générale de Chezery

Drôles d'années !

cliquez
- L'année oubliée
-1769-17610
- Notice historique sur le calendrier républicain
- L'an 1 ou An premier de la République
- L'année de la Liberté et de l'Egalité
- L'année vieux style


Il n'est pas rare de trouver dans les registres des actes oubliés
que le curé insère à une mauvaise place chronologique
ou qu'il rapporte en fin de registre.
Ce fut le cas d'une naissance dont le curé a "oublié " l'année . 

Commune de Chezery (Ain) - Page année 1688


" Le 16 juillet l'année oubliée est née  (...)       
  

 

Commune de St Rémy de Blot (Puy de Dôme) - 17610 !

17610 qui suit 1769 !

et nous avons même un 17710 !

&&&& 

Commune de Grenant (Haute-Marne)

En l'An 8, à la fin du registre communal , le curé insère une mention sur l'histoire du calendrier républicain. Sur un ton parfois plaisant, il décrit très clairement l'agencement des jours, des semaines et des mois avant de préciser que " ce calendrier se traîna péniblement jusqu'en l'an 14, et rendit son dernier soupir le 1 er janvier 1806. requiescas in pace. "

" Notice historique sur le calendrier républicain .
Dans la dernière année du 18me siècle, quand, en france, on
voulut rompre tout alliance avec les idées religieuses, et s'isoler
de la foi pour n'adorer que la matière , on a tout revolutionné.
la république par un décret du 5 octobre 1793 voulut se créer une
ère spéciale sous les noms de l'an 1er ... l'an 2 de la république
Cette ère dut commencer le 22 septembre 1792, époque de la fondation
de la république française une et indivisible.
          Les mois reçurent d'autres noms qui certainement étoient préférables aux anciennes dénominations; car
ils caractérisoient la période de l'année où ils se trouvoient.
          Les semaines subirent une semblable métamorphose
et furent soumises aux règles du système décimal . Elle
étoient de 10 jours. Le jour de repos ou dimanche n'étoit
que tous les 10 jours , on l'appeloit Décadé.
          Les noms de jours de la semaine étoient simplement
numcratifs. Toutefois le changement n'étoit pas irra-
tionnel, voici les noms des jours de chaque semaine .
primidi, dicadi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi,
octidi, nonidi, décadi. Puis on recommençoit pour chaque
autre semaine jusqu'à la fin de l'année.
         Dans ce nouveau calendrier républicain, les noms des
saints étoient remplacés par les noms des bêtes, des plantes,
des instruments aratoires.
Ce calendrier se traîna péniblement jusqu'en l'an 14 ; et
rendit son dernier soupir le 1r janv. 1806. requiescas in pace. "


 


Ad52 Grenant NMD 1794-1800 vue116

Commune de Sauvagnat-près-Herment (Puy de Dôme)

Un nouveau calendrier , ou plutôt une nouvelle appellation des dates , fut utilisé dès 1789 puisqu'il était d'usage de nommer cette année-là "l'an 1 de l'année de la Liberté".
Le 5 octobre 1793 (en l'an 2) , fut créé et adopté officiellement le calendrier républicain apportant la nouvelle "ère des français" mettant fin à "l'ère vulgaire".  (voir le décret )
Le premier jour du calendrier révolutionnaire est le 22 septembre 1792 qui devient alors le 1er vendémiaire an 1 de la république
Ces nouvelles dates n'étant officialisées qu'en 1793, la mention de l'an 1 dans les registres d'état-civil ne devrait donc pas exister ! 
Nous la trouvons cependant dans les tables décennales de la commune de Sauvagnat-près-Herment !

 

Au Mans (Sarthe) , à partir du 26 septembre 1792 , le curé inscrit la date de "la première année de la République " dans les registres, preuve qu'il a recopié ses registres un an plus tard !



" L'an de grace mil sept cent quatre vingt douze et
le premier de la République française le vingt six
septembre (...) "

Ad72 Le Mans cote 1Mi413 Vue258/311

&&&& 

"L'année de la liberté" commence donc en 1789 , à partir du 14 juillet,
mais le premier jour de la seconde année de la Liberté est officiellement le 1er janvier 1790.
Après la chute de la monarchie (10 août 1792) sera instauré la première année de l'Egalité.
Lors de l'adoption du calendrier républicain le 5 octobre 1793,
la quatrième année de la Liberté et la deuxième année de l'Egalité devinrent la deuxième année de la République !
Voici un exemple de l'utilisation de 3 appellations différentes des dates dans un acte de décès .

Commune du Mans (Sarthe)

" L'an de grace mil sept cent quatre vingt douze ,
de la liberté le quatrième et le premier de
l'égalité , le vingt quatre septembre (...) "
 

 

&&&& 

Lorsque le maire mentionnait une date du calendrier grégorien sans la convertir , il utilisait le terme de "vieux style"

Registre de Verneugheol (Puy de Dôme) - An3


" Aujourd'hui le douze ventose l'an
troisième de la république française et un indivisible
a deux heure du soir par devant moi martial richien
membre du conseil general de la commune de verneugheol
élu le huit janvier dernier vieux stille (...) "